Le CBD est un produit dérivé du cannabis, au même titre que le THC, si ce n’est qu’il ne produit pas d’effet stone. Cette substance se consomme généralement sous forme de gélules, crèmes, e-liquides ou encore infusions. Mais avant d’atteindre ces produits finaux, le cannabidiol suit un processus de production, à commencer par la plantation du cannabis.

Comment cultiver du cannabis pour obtenir du CBD ?

Comme vous le savez, le cannabidiol est une substance chimique issue de la plante de chanvre, une variante de cannabis très connu. À ce titre, sa procédure de fabrication commence par la culture de cette plante. D’abord, il faut planter les graines de chanvre à grande échelle. Avec le temps, la graine s’enracine et se développe jusqu’à devenir une plante adulte. Mais encore, il faudra attendre qu’elle contienne suffisamment d’ingrédients actifs souhaités tels que le CBD pour la récolter. En général, le cannabis ne nécessite aucune intervention humaine spécifique pour se développer. Néanmoins, on peut lui apporter le soin dont il a besoin pour produire de beaux bourgeons et obtenir de bon rendement. Dans cette optique, il existe trois méthodes de culture : en plein air, en serre et à l’intérieur. Privilégiez un sol de bonne qualité et riche en micronutriments pour obtenir des fleurs de CBD de bonne qualité de manière naturelle et biologique.

Le procédé d’extraction du CBD dans le chanvre 

Une fois la fleur de chanvre arrivée à maturation, vous pouvez le cueillir et passer à l’extraction du cannabidiol. Nombreuses sont les méthodes d’extraction pour ne citer que les plus connues : 

Extraction par CO2

Aussi appelée extraction supercritique, cette méthode est la plus populaire pour extraire le CBD du cannabis. Elle permet d’extraire toutes les substances (cannabinoïdes, terpènes, flavonoïdes et phénols) de la plante, en utilisant du dioxyde de carbone dit supercritique. L’extraction se fait à froid de sorte à garder les ingrédients intacts, mais elle coute cher.

Extraction par l’huile

À la différence de l’extraction par CO2, celle-ci utilise uniquement les bourgeons du chanvre au lieu d’une plante entière. Cela permet d’extraire un maximum de CBD. Vu que l’extraction se fait par chauffage, les autres ingrédients sont perdus, donc on obtient du CBD pur. Aussi, il a un goût plus agréable, bien que la procédure soit plus couteuse que la première.

Extraction par l’alcool

Contrairement aux méthodes ci-dessus, ceci relève d’une solution d’extraction très bon marché et simple. Elle nécessite également des bourgeons de chanvre qui seront trempés dans l’alcool pendant un certain temps. Le CBD se dissout dans l’alcool qui lui s’évapore par la suite. Il ne reste plus qu’une pâte collante avec du CBD.

La transformation du cannabidiol en produit fini

Après l’extraction, le CBD brut doit être incorporé dans un produit fini avant d’être consommé. Il va sans dire que l’opération est assez complexe que l’on ne saura pas expliquer en quelques mots. Par ailleurs, les étapes à suivre se diffèrent d’un produit à l’autre. Dans tous les cas, il passe par des traitements spécifiques visant à réduire, voire éliminer sa teneur en THC, d’où l’absence de l’absence de l’effet psychotrope sur le produit commercialisé.

Leave A Reply